A Propos


Pendant qu'on habitait sur la Côte d'Azur, j'ai découvert en 2002 chez des amis, un jeu qui m'a rappelé les jeux auxquels je jouais en famille.
La plupart des personnes ne jouent plus quand elles deviennent adultes, sauf à quelques jeux de cartes comme la belote, le tarot ou le poker...
Ils se remettent à jouer à partir du moment où ils fondent une famille, mais les jeux "enfants" sont très loin de satisfaire un adulte, si ce n'est le simple plaisir de jouer avec ses enfants.




La révélation

Fin 2002, j'ai donc découvert Bohnanza chez des amis et j'ai décidé de l'offrir à l'un de mes neveux. La règle reçue était en Allemand, je me suis mis à chercher sur le net une traduction Française. Traduction que j'ai découvert sur le site défunt Ankou. La découverte de ce site m'a ouvert les yeux sur un monde que je ne soupçonnais pas : les "nouveaux" jeux de société, principalement venus d'Allemagne.

Il y avait donc un autre monde que celui proposé par nos magasins, que ce soient des supermarchés, hypers, ou des boutiques "dites" spécialisées qui proposaient des boîtes poussiéreuses et non mises en valeur.

J'ai ainsi commencé à m'acheter quelques boîtes de jeu sur le net et à participer aux discussions sur Ankou. J'ai alors découvert qu'en France, des personnes organisaient des soirées jeux gratuites dans des cafés/bars.

J'ai donc décidé de lancer ce type des soirées sur Antibes : j'ai pris dans un sac 5 ou 6 jeux représentatifs de ma petite "collection" du moment, j'ai imprimé la liste de tous les café/bars et restaurants d'Antibes et suis allé les voir un par un pour leur proposer ce nouveau genre de soirée. Malheureusement, ils n'était pas intéressés, certains craignaient même d'avoir des problèmes avec la marée-chaussée s'il y avait des jeux d'argent !!!

J'ai finalement découvert un hôtel/restaurant très bien placé en centre-ville qui avait une grande salle aménagée de banquettes comme dans un ancien train et une salle au fond, vide de tables mais remplie de chaises, qui allait nous permettre d'y tenir quelques séances de Loup-Garous...


Les 1ères soirées café-jeux à Antibes

Juste à ce moment, j'ai découvert une ludothèque associative - L'île aux Trésors - basée à Sophia-Antipolis qui était très orientée enfance. Je leur ai proposé de participer aux soirées que j'avais mis en place en me permettant de "piocher" quelques jeux parmi leur collection. Ils avaient quand même des jeux qui pouvaient intéresser les adultes.

J'en ai profité pour participer petit à petit à la vie de l'association et suis ainsi rentré au bureau. Je me suis chargé de définir les jeux à acheter pour les soirées café-jeux et apporter un vent de fraîcheur au stock de la ludothèque. Un passage par le salon d'Essen en Allemagne en 2003 m'aura permis de rapporter une cinquantaine de boîtes à des prix défiants toute concurrence !!!

Côte d'Azur signifie pour beaucoup soleil, chaleur et jolies filles, mais également argent... Il fallait donc que je mette en place un système de ticket permettant à l'hôtel/restaurant d'y trouver un intérêt financier : 5 € le ticket dont 3€50 pour eux et le reste pour la ludo.

J'ai organisé et animé ces soirées café-jeux devenues entre-temps célèbres dans le microcosme ludique du sud de la France, entre 2002 et 2005. En 2004, l'hôtel/restaurant n'était plus intéressé par poursuivre notre collaboration, il a donc fallu chercher un nouveau point de chute.

Après moult recherches, je suis tombé sur une pizzeria qui acceptait de "jouer le jeu", mais également sous conditions financières. J'ai ainsi poursuivi mon système de tickets et la répartition entre la pizzeria et la ludo.




Les week-ends ludiques

Durant cette période remplie de rencontres humaines et ludiques, j'ai également organisé des week-ends dans l'arrière pays Niçois, dans des gîtes, pour environ 30 joueurs/joueuses. Cela permettait au joueurs de jouer sans interruption durant 2 jours, et aux autres, de pouvoir aller se promener et découvrir cette très belle région.

J'ai déménagé sur Nice courant 2005 et faute de temps, je ne pouvais plus organiser les soirées café-jeux.

Ces soirées ont tout de même perduré quelques mois avant que la pizzeria à son tour décide d'arrêter.

La ludothèque a donc cherché à poursuivre ce travail mis en place en les reprenant à son actif et en reprenant la liste de contacts que j'avais développé durant ces quelques années, et en partenariat avec la mairie, on pu organiser des soirées-jeux dans le centre de vie : j'ai toujours trouvé que ça manquait de convivialité et de charme, mais au moins, les soirées avaient trouvé leur point de chute.
Je suis venu à quelques une de ces soirées, avec mon grand qui avait déjà 8 ans et quelques collègues Indiens de passage en France et à qui je faisais découvrir ce côté méconnu des Français :-)

Entre 2007 et 2010, j'ai quelque peu décroché du monde du jeu, par manque de temps, mon travail devenait chronophage :-(




Maison de quartier de Pahin

Nous avons ensuite changé de région en septembre 2010 pour venir nous installer en Haute-Garonne, à Tournefeuille, à côté de Toulouse.
Nous avons trouvé rapidement qu'à moins de 500m de chez nous se trouvait la maison de quartier de Pahin. Les 2 ludothécaires de la maison de quartier de Pahin - Anne et Cécile - nous ont accueilli à bras ouverts et nous ont invités à venir aux soirées jeux familiales qu'elles organisent un vendredi soir par mois.

Cette rencontre a été une redécouverte pour moi du plaisir de jouer le soir, et de rencontrer de nouvelles personnes. On y a fait la découverte d'une famille qui habitait auparavant Antibes et qui avait déménagé en même temps que nous !
C'est avec un grand plaisir que nous allons à ces soirées, et j'y apporte régulièrement un ou deux sacs de jeux, pour faire découvrir aux participants et à nos 2 ludothécaires de nouveaux jeux.




Cité-en-Jeux

En 2011, je me suis essayé aux soirées du Jeudi de JocEre, mais j'ai toujours trouvé qu'il y manquait un accueil chaleureux : les personnes qui viennent découvrir cette association se retrouvent seules en se demandant ce qu'elles vont bien pouvoir y faire. Les tables de jeu sont remplies, les jeux bien lancés et il est très difficile d'y rentrer. Tant pis, ce sera sans moi...

En cherchant les autres associations à proximité, j'ai découvert à Colomiers une petite association de joueurs - Cité-en-Jeux - qui se retrouvent tous les lundi soirs. J'ai été très bien accueilli et j'y ai découvert une très bonne ambiance. On s'y retrouvait en 2012 entre 6 et 10 joueurs, chacun apportant son lot de jeux, et maintenant, en ayant dynamisé cette association, nous avons atteint les 45 membres à mi-2014.

Cité-en-Jeux organise depuis 2008 le Festival du Jeu de Colomiers (le dernier week-end d'octobre) et j'y ai participé activement depuis 2012. Je suis rentré au bureau de l'association et apporte chaque jour mes petites pierres à l'édifice...

C'est toujours un plaisir que de participer à la vie d'une association.


Midi-jeux

En Juin 2011, j'ai également lancé dans mon entreprise des séances midi-jeux et fait acheter par mon CE une soixantaine de boîtes qui sont également à la disposition de tous les salariés qui peuvent les emprunter quand ils le souhaitent.
Les 3 séances (pour commencer) puis dès 2014 les 5 séances hebdomadaires d'1h30 maxi, ont attiré plus de 150 personnes qui ont découvert pour beaucoup ce monde ludique insoupçonné :-)





Floutage de photos

Si vous ne souhaitez pas apparaître sur l'une des photos prises durant toutes ces activités ludiques, vous pouvez me demander de flouter votre visage en m'indiquant précisément le nom de la photo.